Accueil > Les Actualités > La mise en pièces de Gambetta. Autopsie d’un corps politique

La mise en pièces de Gambetta. Autopsie d’un corps politique

Étiquettes:
Couverture de CAROL Anne La mise en pièces de Gambetta Autopsie d’un corps politique

La mise en pièces de Gambetta. Autopsie d’un corps politique, Anne Carol, éditions Jérôme Millon, 2022, 320 pages.

En avril 1909, le président de la République Armand Fallières doit inaugurer le monument que la ville de Nice a élevé à la mémoire d’un des fondateurs du régime: Léon Gambetta, inhumé dans le cimetière municipal. Un dépôt de gerbes sur la tombe est prévu. La municipalité décide pour l’occasion de transférer les restes du grand homme dans un tombeau plus monumental que la modeste concession familiale où il repose depuis 1883. Il faut donc l’exhumer.C’est un corps incomplet, très mutilé qui s’offre aux yeux des assistants: un corps décapité et privé de son bras droit, mais aussi de son cœur et d’une partie de ses entrailles. Comment en est-on arrivé là ? Comment interpréter cette mise en pièces ? C’est à ces questions que cette nécrographie s’efforce de répondre.