Accueil > Pages d'événement > Séminaire > Transgression et marginalité des femmes dans les camps de concentration

Transgression et marginalité des femmes dans les camps de concentration

Séminaire

Date(s) : du 19/06/2014 15 h 00 au 19/06/2014 17 h 00

Lieu : salle Temime

Organisateur(s) / trice(s) à TELEMMe :

Groupe organisateur : [Quinquennal 2012-2017 ] — 2.3 – Genre et transgressions : pratiques, stratégies, représentations dans l’espace euro-méditerranéen (XVIe-XXIe siècles)


PRÉSENTATION

Les notions de transgression et marginalité sont-elles adaptées à l’écriture de la vie des femmes dans les camps de concentration? Cette réflexion première nous conduira à prendre en compte la complexité d’une histoire plurielle. D’emblée parce qu’elles sont enfermées et isolées ces femmes sont marginalisées par les nazis, mais il y a pire. Les marginales sont hiérarchisées. Certaines sont aux marges des marges.Il nous faudra pénétrer  ces zones grises pour voir comment, par leurs transgressions, elles engagent un mouvement qui va renverser la donne initiale. Les exemples sont nombreux : orchestres féminins à Auschwitz, participation de Rosa Robota à la révolte des sonderkommandos, grandes figures de la Résistance comme Mala la Belge, Adelaïde Hauteval, Germaine Tillion et d’autres.


PROGRAMME

Karine Lambert, Université de Nice, Telemme
Introduction

Renée Dray-Bensoussan, AMU-CNRS, Telemme
Transgression et marginalité des femmes dans les camps