Aller au contenu
Accueil > Les Actualités > [AAC] L’analyse de réseaux. Objets, méthodes, perspectives. École thématique

[AAC] L’analyse de réseaux. Objets, méthodes, perspectives. École thématique

Étiquettes:

29 NOVEMBRE -2 DÉCEMBRE 2022
Casa de Velázquez

https://www.casadevelazquez.org/fr/news/lanalyse-de-reseaux/

COORD. : Eve FOURMONT GIUSTINIANI (UMR 7303, TELEMMe, CNRS, Aix-Marseille Université), Luis GONZÁLEZ FERNÁNDEZ (EHEHI-Casa de Velázquez, Madrid), Mathieu GRENET (UMR 5136, FRAMESPA, Institut national universitaire Champollion, IUF), Elisabel LARRIBA (UMR 7303, TELEMMe, CNRS, Aix-Marseille Université), Laura PETTINAROLI (Ecole française de Rome), Severiano ROJO HERNÁNDEZ (UMR 7303, TELEMMe, CNRS, Aix-Marseille Université)

ORG. : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Ecole française de Rome, UMR 7303 (TELEMMe, CNRS, Aix-Marseille Université), Institut national universitaire Jean-François Champollion, UMR 5136 (FRAMESPA, CNRS, Université Toulouse – Jean Jaurès)

Date limite d’inscription
6 septembre 2022 (17h, heure de Madrid)

Nombre de participants : 16

Inscription à travers le formulaire en ligne

PRÉSENTATION

Depuis la fin du XXe siècle, l’analyse de réseaux occupe une place privilégiée dans le champ de la recherche historique comme dans les sciences humaines et sociales en général. Le « concept » de réseau est polysémique : il est utilisé aussi bien en histoire sociale et politique (réseaux de pouvoir ou d’influence, réseaux institutionnels, familiaux, religieux, clientélaires ou de patronage), qu’en histoire économique (réseaux financiers et marchands, légaux ou non, et leurs infrastructures et flux respectifs), ou qu’en histoire culturelle et intellectuelle (réseaux d’information, transferts idéologiques et artistiques, circulations savantes, réseaux académiques).

Les nouvelles technologies mises à disposition de la recherche historique, souvent groupées sous l’étiquette « d’humanités numériques », ont profondément transformé les méthodologies d’analyse de réseaux, déplaçant de fait le regard sur les objets étudiés et la délimitation même de ceux-ci. La transdisciplinarité et l’hybridation méthodologique sont d’ores et déjà des pratiques installées dans la recherche en histoire, qui fait appel à des approches aussi variées que celles de la microhistoire, de la prosopographie, de l’analyse statistique ou de la visualisation graphique des données : autant d’outils qui se construisent en même temps qu’ils s’expérimentent.

Combinant les approches qualitatives et quantitatives, les échelles macro et micro, l’analyse relationnelle enrichie par ces nouveaux dispositifs de modélisation de corpus et de données permet d’appréhender de façon renouvelée les systèmes complexes de fonctionnement des sociétés du passé, leurs institutions et leurs structures de pouvoir, autant que leurs dynamiques culturelles. Dès lors, plusieurs questions s’imposent : comment les nouveaux outils de recherche disponibles renouvellent-ils la désormais classique « analyse de réseaux » ? Comment l’analyse de réseaux est-elle pratiquée aujourd’hui dans les différents domaines de la science historique ?

Ces questions sont au cœur de l’école thématique qu’organisent la Casa de Velázquez, l’Ecole française de Rome, l’UMR FRAMESPA et l’UMR TELEMMe du 29 novembre au 2 décembre 2022 à Madrid (site de la Casa de Velázquez).

Intitulée Histoire et analyse de réseaux. Objets, méthodes et perspectives, elle s’adresse principalement à des doctorant.e.s, post-doctorant.e.s récent.e.s et éventuellement étudiant.e.s en 2ème année de master, dont le projet de recherche est déjà avancé. Les participant.es seront invités à y présenter leurs travaux et à échanger avec des spécialistes de la question dans le cadre de plusieurs ateliers structurés autour des axes suivants :

  • 1 – Concevoir les réseaux : objets et concepts
  • 2 – Réseaux, échanges, flux. Nouvelles méthodes d’analyse
  • 3 – Prosopographie et analyse de réseaux
  • 4 – Modéliser des réseaux culturels
  • 5 – Réseaux sociaux, réseaux mémoriels

ENCADRANTS

  • Amaya ALZAGA RUIZ
    Universidad Nacional de Educación a Distancia
  • Arnaud BARTOLOMEI
    Université Côte d’Azur
  • Michel BERTRAND
    Université Toulouse – Jean Jaurès (FRAMESPA)
  • Albane COGNÉ
    Université François Rabelais de Tours
  • María Luz CONGOSTO MARTÍNEZ
    Universidad Carlos III de Madrid
  • Maria Pia DONATO
    Institut d’Histoire moderne et contemporaine, CNRS-ENS-Paris 1
  • Matilde EIROA
    Universidad Carlos III de Madrid
  • José María IMIZCOZ BEUNZA
    Universidad del País Vasco/Euskal Herriko Unibertsitatea
  • Claire LEMERCIER
    CNRS-Sciences Po

DÉROULEMENT DE L’ÉCOLE THÉMATIQUE

L’École thématique accueillera des doctorant.e.s et post-doctorant.e.s de toute nationalité travaillant sur l’aire espagnole, hispano-américaine ou éventuellement méditerranéenne.

Chaque session combinera conférence plénière et atelier collectif. Lors des ateliers, il sera demandé aux jeunes chercheuses et chercheurs de présenter un aspect de leur recherche en insistant sur les pratiques d’enquête, l’originalité du corpus sélectionné ou encore la méthodologie d’analyse mise en oeuvre.  Les participant.e.s auront ainsi l’opportunité de s’impliquer activement, notamment lors des ateliers, en contribuant à la réflexion collective et en échangeant avec des spécialistes reconnus qui exposeront leur façon d’appréhender le fonctionnement des sociétés à travers l’étude des réseaux.

Afin d’alimenter les débats, un corpus de lectures sera adressé aux participant.e.s : ce corpus devra avoir été lu en amont de l’école thématique, afin de faciliter les échanges et de stimuler la réflexion. Les participants et participantes sont tenu.e.s d’assister à l’ensemble des ateliers et présentations.
Le prix de l’inscription est de 50 € (à travers le système de paiement Paypal).

L’école thématique prend en charge :

  • le logement à Madrid (en chambre double partagée ou chambre individuelle en fonction des normes sanitaires Covid en vigueur) pour 5 nuits : entrée le 28/11 et sortie le 03/12 et pour les candidats qui en font la demande et qui ne résident pas à Madrid
  • les déjeuners (4 jours)

Les dîners et les frais de déplacements restent à la charge des participant.es, qui sont invité.e.s à solliciter le soutien de leur(s) institution(s) de rattachement.

CRITÈRES DE SÉLECTION

Les candidates et candidats doivent être inscrit.e.s en doctorat dans une université au moment de l’atelier. Peuvent également postuler les jeunes chercheurs.euses ayant soutenu leur doctorat depuis moins de trois ans ainsi que les étudiant.es sur le point de débuter un master 2.

Les langues de l’école thématique sont le français et l’espagnol.

Le dossier de candidature comprendra deux pièces jointes suivantes à attacher directement au formulaire en ligne avant le 6 septembre 2022 (17 heure de Madrid) en format pdf :

 

  • Champs « Texte de motivation » (un seul pdf)

     

    • Une lettre de recommandation
    • Une lettre de motivation (max. 600 mots)

     

  • Champs « CV » (un seul pdf)

     

    • Un curriculum vitae (maximum 3 pages)
    • Un titre et une présentation du sujet de recherche en liaison avec la thématique de l’atelier (maximum 3000 signes espaces compris)

    Les candidat.e.s seront informé.e.s du résultat de sélection du comité scientifique à partir du 26 septembre.