Aller au contenu
Accueil > Colloque

Colloque

Exploring the Archived Web During a Highly Transformative Age

The recent transnational political and health crises are a stark reminder of the need to pay particular attention to the recurrent information that is diffused on the web and social media platforms. These digital documents, both sublime and sinister, have become a routine element in human activity, ranging from ironic memes about lockdown measures to tragic videos documenting the violent actions committed against civilians by armed forces. The nature of web archiving systems aims at sustaining these born-digital sources that are essential for the study of recent phenomena. Subsequently, these constitute precious materials that illustrate the history of the current context since the 1990s while contributing to the construction of a digital heritage, which is both a memory for future societies and an indispensable source of contemporary facts for future researchers.

La République cérémonielle : la cérémonie publique dans la France contemporaine Acteurs, scénographies, médiations

Colloque organisé sous l’égide du Comité d’histoire du ministère de la Culture et en collaboration avec l’INA, sous la direction scientifique de Maryline CRIVELLO, historienne (TELEMMe, Aix-Marseille Université-CNRS),Patrick GARCIA,historien (UMR Héritages-CYU), et Jean-François SIRINELLI, historien, professeur émérite à Sciences Po Paris.

Balkans connectés | Connected Balkans. Quatrièmes rencontres d’études balkaniques | The Fourth Conference in Balkan Studies

Organisées par l’AFEBalk, les « Quatrièmes rencontres d’études balkaniques » se tiendront au Mucem de Marseille entre le 30 juin et le 2 juillet 2022. Dans le prolongement des rencontres précédentes, l’événement de 2022 vise à rassembler les forces vives de la recherche sur les Balkans autour d’un thème transversal. Cette année, la thématique « Balkans connectés / connected Balkans » permettra la tenue d’un colloque généraliste d’area studies ouvert à toutes les disciplines des sciences humaines et sociales, tout en invitant à une réflexion critique sur ce type d’approche et sur l’organisation des savoirs, en encourageant tout autant la comparaison que les jeux d’échelle.

Opération de soutènement à la mine Peygros, Var France (1970). Institut pour l’histoire de l’aluminium, Collection photographique de Pechiney © droits réservés

Bauxites et alumines. Une histoire et un héritage en question

Cette pré-conférence est un travail préalable à la session Aluminium: From the Myth of the Horn of Plenty to the Imperatives of the Circular Economy (from the 19th to the 21st Century). Mobilisation of Resources and Sustainable Development? Organisée par l’Institut pour l’histoire de l’aluminium (www.histalu.org), cette session se tiendra au World Economic History Congress (WEHC) de Paris, du 25 au 30 juillet 2022.

© Airair, Squat à Paris - 59 rue de Rivoli, CC BY-SA 3.0

Citoyennetés au nord et au sud de la Méditerranée. Droits des choses, droits des personnes (XVIe-XXIe s.)

Depuis cinq ans, une équipe de seize historiens et historiennes mène un travail comparatif sur la façon dont se façonnent les droits de l’appartenance dans les sociétés du nord et du sud de la Méditerranée, et en particulier sur le rôle des choses dans ces processus. De cette collaboration dense va naître un ouvrage collectif dessinant une nouvelle carte de la citoyenneté, qui se départit des clivages spatiaux et temporels couramment admis réservant la citoyenneté à la modernité occidentale.

Affiche du colloque Loimos, pestis, pestes. Regards croisés sur les grands fléaux épidémiques

Loimos, pestis, pestes. Regards croisés sur les grands fléaux épidémiques

Ce colloque propose une approche historique et pluridisciplinaire des “pestes” qui ont sévi dans l’aire méditerranéenne depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours. Programmé en amont de la Covid 19, pour commémorer le tricentenaire de la peste de 1720 à Marseille, il fournit une occasion unique de réfléchir sur les fléaux épidémiques au moment même où nos sociétés en font l’expérience. Il a réuni des historiens, archéologues, archéo-anthropologues, historiens de l’art, philologues, biologistes, épidémiologistes, géographes et philosophes.