Aller au contenu
Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

[Histoires d’écoutes] Séance #6 | Remettre en écoute le passé : méthodes et perspectives

13 juin | 14 h 00 - 17 h 30

Bible de Maciejowski = Bible Morgan de Louis IX = Bible des Croisades, Pierpont Morgan Library, New York, Ms M. 638, f. 39v, France (ca. 1244-1254)
Dans cette 6e séance, nous écouterons (enfin !) ce que la reconstitution « historiquement informée » peut faire à la connaissance des pratiques sonores anciennes. Le son existe par le dispositif qui le produit, l’espace traversé par l’onde sonore et le corps qui l’écoute. Si, depuis longtemps déjà, il semble logique d’utiliser des instruments et des gestes anciens pour retrouver le son du passé, l’essor des reconstitutions numériques et de l’acoustique virtuelle laisse entrevoir une nouvelle façon de refaire sonner le passé. Cependant, l’expérience auditive est aussi conditionnée par les « façons d’entendre » de l’époque de création, et par les caractéristiques physiques de l’espace sonore (dimensions, matières, dispositifs acoustiques). Depuis l’Antiquité on connaît et on exploite ces jeux d’acoustiques pour créer des performances précises. La coupole sert de « projecteur sonore » qui amplifie et clarifie l’émission. Les surfaces réfléchissantes font à l’inverse tourner les voix sur tout l’édifice pour immerger l’assistance dans une communauté auditive. D’autres systèmes créent des trucages auditifs, pour écouter à distance ou faire résonner une voix divine invisible. Sans compter que les musiciens adaptent toujours en temps réel leur performance au feedback renvoyé par l’architecture… De fait, dans un espace nouveau (ou modifié), la performance sonore est radicalement différente, au point de perdre certains des effets auditifs, rendus inaudibles ou inintelligibles. Par conséquent, l’étude du soundscape et des pratiques sonores oblige à s’intéresser à l’espace d’expérience auditive. L’archéo-acoustique et l’archéo-lutherie requestionnent ainsi l’approche « historiquement informée » en intégrant l’écoute du bâtiment et du geste, par la reconstitution et par l’étude numérique. Cependant, l’écoute contemporaine du chercheur oscille toujours entre reconstitution historique et re-création. La connaissance du monde auditif ancien lui est toujours nécessaire.

Détails

Date:
13 juin
Heure :
14 h 00 - 17 h 30
Catégorie d’évènement:

Organisateurs

Laure Verdon
Marie-Emmanuelle Torres
Emmanuèle Caire
Véronique Ginouvès

Lieu

Salle Seurat, médiathèque de la MMSH, Aix-en-Provence
5 rue du Château de l'Horloge
Aix-en-Provence, 13090 France
+ Google Map