Accueil > Pages de membres > Lapied Martine

Lapied Martine

Professeure émérite

Habilité·e à diriger des recherches




Champs de recherche

  • Les pratiques politiques locales du XVIIe siècle à la RévolutionCes recherches ont pour objectif de répondre à un questionnement général par l’analyse de sources locales ; leur aire de recherche privilégiée est le Sud-est de la France. Les études mettent l’accent sur l’enracinement géographique des options politiques et analysent les motivations des choix et leurs évolutions. Elles ont également pour but de mettre en évidence le rôle dans les pratiques politiques de catégories qui semblent exclues du pouvoir, comme les femmes ou les classes populaires. Ce questionnement sur les attitudes politiques m’a amené à privilégier la période révolutionnaire. Ces dernières années, l’accent a été mis sur l’étude de la période clef du fédéralisme et de la terreur.
  • La place des femmes dans la vie politique pendant l’Ancien Régime et sous la Révolution : pratiques et représentations
    Des recherches sont en cours sur le rôle politique des femmes en Provence et dans le Comtat pendant l’Ancien Régime et la Révolution. Elles ont déjà donné lieu à divers travaux sur la place des femmes dans la sociabilité et la vie politique. C’est à partir d’une définition large du champ politique que nous nous sommes interrogée sur les engagements politiques des femmes, dans l’optique de faire progresser une problématique générale marquée par les travaux de la Gender History par un questionnement de sources locales. Des dépouillements, menées principalement dans les archives provençales et comtadines, essaient de saisir les formes que peut prendre la participation des femmes à la vie politique. Ils permettent d’étudier leur influence dans la constitution de l’opinion publique et dans les stratégies et les luttes pour le pouvoir sous l’Ancien Régime, leur intégration dans le système relationnel qui caractérise villes et campagnes méridionales. La période révolutionnaire, en rompant avec la norme, permet une plus grande implication des femmes dans le champ politique. Accompagnant l’analyse des pratiques, le rôle des représentations dans les facteurs d’évolution des comportements politiques est églement envisagé. Les travaux montrent l’importance de la période révolutionnaire dans les mentalités à travers l’image qui en est donnée au XIXe siècle aussi bien par l’historiographie locale que par la production littéraire et artistique.

 

  • L’opéra comme outil d’étude des représentationsÀ l’inverse des œuvres picturales ou littéraires, musique et opéra ont été relativement peu utilisés par les historiens et sont restés, essentiellement, le domaine des musicologues malgré leur importance dans le domaine de la civilisation. Or, du XVIIIe au début du XXe siècle, l’opéra s’inscrit intimement dans la vie culturelle de la société occidentale. L’historien doit donc se pencher sur ce que révèle l’opéra du monde sentimental et idéologique de son époque. Il s’agit, en effet, d’un art mimétique qui décalque et interprète la société ambiante, mais c’est aussi un art de la représentation dans lequel les mythes ou le passé sont mis en scène.

Des études sur l’opéra comme outil dans l’étude des représentations ont commencé à être menées sous ma direction à Aix-en-Provence. Il s’agit d’un chantier nouveau qui a déjà donné lieu à une série de travaux personnels, à des directions de recherche, et qui alimente la recherche collective menée au sein de l’UMR.


Cursus

  • 1973 : Agrégation d’histoire
  • 1978 : Doctorat 3e cycle (Université de Provence, dir M Vovelle)
  • 1991 : MCF Université de Provence
  • 1993 : Doctorat (Université de Pairs I dir M Vovelle)
  • 1997 : HDR
  • 2001 : PR Université de Provence
  • 2009 : PR émérite


Sujet de thèse

Le comtat et la Révolution française : naissance des options collectives


Relations / Activités internationales

Collaborations avec de nombreuses collègues spécialistes du Genre dans leurs universités par le biais de séminaires, journées d’études et ouvrages collectifs ( Barcelone, Madrid, Bologne, Turin, Bruxelles, Santa-Clara, Beyrouth, Tunis….)

Collaborations institutionnelles :

  • dans le cadre du Réseau d’excellence des centres de recherche en sciences humaines sur la Méditerranée financé par la Commission Européenne RAMSES2
  • avec le centre Dona i litteratura (Barcelone)
  • avec le RING, fédération de recherches sur le Genre
  •  avec le réseau sur le Genre des MSH


Responsabilité de revues, sites, associations...

Membre du CA de la SER

Participation à l’enquête nationale sur las comités de surveillance révolutionaire coordonnée par la SER

Membre du CL des AHRF

Membre du CL de Genre et Histoire


Direction de thèse(s) :


Organisation d'événements de TELEMMe :

Martine Lapied a organisé les événements de TELEMMe suivants :

Participation aux événements de TELEMMe :

Martine Lapied a participé aux événements organisés par TELEMMe suivants :