Accueil > Pages de membres > Pillant Laurence

Pillant Laurence

Laurence Pillant, TELEMMe (AMU-CNRS)

Alumni-Alumnae et Membre associée


Discipline :

Thématiques : , ,

Aires géographiques :

Mots-clés : ,


Groupe(s) :


Thèse

Les territoires du contrôle de la migration clandestine en Grèce

  • Thèse de Doctorat en Géographie
  • Sous la direction de Pierre Sintès et de Apostolos Papadopoulos, Université de Harotopio - Soutenue le 20/10/2017

Champs de recherche

  • géographie politique
  • géographie sociale
  • géographie des migrations
  • géographie du contrôle migratoire


Cursus

  • 2017 :

Doctorat de géographie (Aix-Marseille Université et Université de Harokopio à Athènes).

La frontière comme assemblage : géographie crotique du contrôle migratoire à la frontière orientale de la Grèce, sous la direction de Pierre Sintès et d’Apostolos Papadopoulos soutenu le 20 octobre 2017

  • 2009-2010 :

Master 2 de Géographie, spécialité « Mondialisation et développement », Université de Provence, mention Bien.

Les transformations frontalières aux portes de l’Union Européenne : étude de cas des îles de Lesbos, Chios et Samos, sous la direction de Pierre Sintès (Maître de conférences à l’Université de Provence).

  • 2008-2009 :

Master 1 de Géographie, spécialité « Mondialisation et développement », Université de Provence, mention Très bien

Construction, fonctionnement et évolution d’une frontière de l’Union Européenne : étude de cas de l’île de Lesbos, sous la direction de Pierre Sintès (Maître de conférences à l’Université de Provence)

  • 2007-2008 :

Licence de Géographie, option « Géopolitique et développement », Université de Provence, mention Bien


Sujet de thèse

La frontière orientale de la Grèce connaît depuis le début des années 2000 une augmentation des arrivées de migrants originaires dʼAfrique, du Moyen-Orient et dʼAsie qui la franchissent sans autorisation. Le pays, nouvellement dans lʼespace Schengen, est jusque là muni dʼun cadre législatif prévu pour une immigration albanaise dont les autorités contrôlent les arrivées et envers laquelle elles pratiquent lʼexpulsion. Au fil des années 2000, lʼaugmentation des arrivées de migrants à la frontière gréco-turque et une combinaison de prises de décisions politiques autant locales, nationales, quʼeuropéennes, voire mondiales, a entraîné lʼémergence de lieux dʼenfermement. Principalement localisés dans les espaces frontaliers insulaires et terrestres (de la région dʼÉvros à lʼarchipel du Dodécanèse), ils deviennent progressivement des marqueurs de frontière. Cʼest lʼensemble de ces évolutions, leurs enjeux et leurs conséquences que ce travail décrypte. Théoriquement et méthodologiquement inscrit dans une approche sociale et politique en géographie, la frontière est envisagée comme un assemblage. Cela permet de comprendre comment le contrôle migratoire sʼétend à de nouveaux espaces et à de nouveaux acteurs, prolongeant ainsi la frontière au-delà de la ligne de séparation entre la Grèce et la Turquie. Les modalités de cette extension frontalière sont autant le fait des cadres législatifs et des pratiques policières à différentes échelles que de lʼenvironnement socioculturel des espaces frontaliers. La manière dont ces éléments sʼimbriquent pour former une frontière réticulaire et performative permet dʼancrer la réflexion au cœur dʼun débat géographique sur les nouvelles formes de frontières contemporaines et leurs localisations. Du franchissement frontalier jusquʼau cœur du territoire grec, cette thèse expose les modalités de production et de reproduction des situations de frontières pour les migrants dans le pays.
Mots clefs : contrôle migratoire, frontière gréco-turque, assemblage, lieux dʼenfermement, mise à lʼécart, paysage frontalier, Grèce, Union européenne.


Activités d'enseignement

  • 2016/2017 : Attachée temporaire d’enseignement et de recherche à L’ESPE (l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education) Aix- Marseille
  • 2013/2014 : Attachée temporaire d’enseignement et de recherche à L’ESPE (l’Ecole Supérieure du Professorat et de l’Education) Aix- Marseille
  • 2008/2009 et 2009/2010 : Tutorat dans le cadre du Programme Licence à l’UFR de Géographie de l’Université de Provence


Responsabilité de revues, sites, associations...

  • Membre de l’association LaPlAGE (La Plateforme Associative des Géographes Etudiants)
  • Membre et co-fondatrice de l’association Géographiques


Organisation d'événements de TELEMMe :

Laurence Pillant a organisé les événements de TELEMMe suivants :

Participation aux événements de TELEMMe :

Laurence Pillant a participé aux événements organisés par TELEMMe suivants :