Aller au contenu
Accueil > Pages de membres > Porte Emmanuel

Porte Emmanuel

Emmanuel Porte, TELEMMe (AMU-CNRS)

Alumni-Alumnae et Membre associé




Thèse

L’appel de la rue. Errance animale, communautés anthropozoologiques et encadrement policier dans les sociétés françaises et espagnoles (Marseille, Madrid, 1700-1840)

  • Thèse de Doctorat en Histoire
  • Sous la direction de Brigitte Marin et de Eva Botella Ordinas, Universidad Autonoma de Madrid - Soutenue le 10/12/2022

Champs de recherche

  • Histoire urbaine
  • Histoire des communautés anthropozoologiques, histoire des animaux
  • Histoire environnementale


Cursus

  • Depuis septembre 2020: Doctorant attaché temporaire d’enseignement et de recherche, Aix-Marseille Université.
  • 2017-2020 : Doctorant contractuel (contrat doctoral fléché Casa de Velazquez), Aix-Marseille Université.
  • Juillet 2017 : Obtention du CAPES d’histoire-géographie .
  • 2016-2017 : Préparation des concours de l’agrégation externe d’histoire et du CAPES externe d’histoire-géographie, Université Bordeaux-Montaigne.
  • 2015-2016 : Master 2 Histoire et humanités spécialité recherche « Le monde moderne et contemporain : Méditerranée, Europe, Afrique », Aix-Marseille Université, mémoire sous la direction de Brigitte Marin : Le fléau de Lycaon. Une étude de la rage dans la société madrilène du XVIIIe siècle.
  • 2014-2015 : Master 1 Histoire et humanités spécialité recherche « Le monde moderne et contemporain : Méditerranée, Europe, Afrique », Aix-Marseille Université, mémoire sous la direction de Brigitte Marin : Au seuil de l’arche. Hommes et animaux dans la ville de Marseille au XVIIIe siècle.
  • 2011-2014 : Licence d’histoire, Aix-Marseille Université.


Sujet de thèse

Hommes, charognards et environnement urbain dans les sociétés française et espagnole du XVIIIe siècle

Résumé :

Hommes et charognards entretiennent des relations complexes au sein de communautés anthropozoologiques spécifiques qui prennent pour cadre l’environnement urbain. Face à cette coexistence se développent des pratiques, des attitudes et des représentations, fruits de nombreuses interactions. Cette recherche se propose de prendre pour échelle d’analyse ces communautés. leur étude permet de saisir conjointement les charognards (canidés, porcs, oiseaux de proies…), les institutions concernées par la question de leur contrôle et certaines figures polarisant autour d’elles ces animaux . La convergence de ces acteurs éclaire les réalités et les fantasmes qui naissent de la convivance au sein de la cité, structurant un environnement urbain dynamique. Plus que tout autre, l’espace urbain, extensible au périurbain, offre un potentiel relationnel, mettant en évidence les implications de la convivance. Le développement des effectifs urbains, les mutations sociales, mentales et institutionnelles font émerger, au XVIIIe siècle, de nouvelles problématiques parmi lesquelles la question animale trouve pleinement sa place. L’approche comparative franco-espagnole permet alors de soutenir l’idée d’une dynamique ne se limitant pas aux cadres nationaux. Elle éclaire un mouvement général tout en considérant les originalités de chaque ville étudiée (Paris, Marseille, Madrid et Cadix).

La démarche proposée se veut résolument interdisciplinaire. Elle tente de mettre en relation histoire des animaux et histoire urbaine. Plus encore, elle croise histoire et écologie sans négliger d’autres disciplines (anthropologie, géographie, sociologie). Réflexions historique et écologique s’enrichissent alors mutuellement tant par leurs objets, leurs concepts que leurs méthodes.

 

Abstract :

Humans and scavengers maintain complex relationships within specific anthropozoological communities in the urban environment. Thanks to this coexistence, different practices, attitudes and representations are developing, fruits of many interactions. This research proposes to take these communities as a scale of analysis. Their study permits to understand the scavengers (canines, pigs, birds…), the institutions concerned by the question of their control and some figures which polarize these animals around them. The convergence of these actors sheds light on the realities and fantasies born of the coexistence within the city, structuring a dynamic urban environment. More than any other, the urban space, which is extensible to the suburban space, presents a relational potential, highlighting the implications of the coexistence. In the eighteenth century, the development of urban populations and the social, mental but also institutional changes bring new issues to light, among which the animal issue is really relevant. In that case, the Franco-Spanish comparative approach enables to maintain the idea of a dynamic that is not limited to national frameworks. It enlightens a general movement while considering the originalities of different cities (Paris, Marseilles, Madrid, Cadiz).

The proposed approach claims to be interdisciplinary. It wants to cross animal history and urban history. More still, it links history and ecology without neglecting other disciplines (anthropology, geography, sociology). Historical and ecological reflections enrich each other by their subjects, their concepts, their methods.


Activités d'enseignement

  • 2020-2022 : Attaché temporaire d’enseignement et de recherche (Aix-Marseille Université, UFR ALLSH, Département d’histoire)

– HHI2U10 : Villes et sociétés urbaines à l’époque moderne (Licence 1)

– HHI3U15 : Histoire sociale, France, XVIe-XVIIe siècle (Licence 2)

– HHI4U01 : Histoire du monde 1. Mise en ressource du monde (XVIe-XVIIIe siècle) (Licence 2)

– HHI6U16 : Enseigner l’histoire 2 (Licence 3)

 

  • 2019-2020 : Moniteur en histoire moderne (Aix-Marseille Université, UFR ALLSH, Département d’histoire)

– HHI1U02 : Histoire politique de l’Europe moderne (Licence 1)

– HHI2U10 : Villes et sociétés urbaines à l’époque moderne (Licence 1)

 

  • 2018-2019 : Moniteur en histoire moderne (Aix-Marseille Université, UFR ALLSH, Département d’histoire)

– HHI2U10 : Villes et sociétés urbaines à l’époque moderne (Licence 1)

– HHI6U10 : Espaces, acteurs et produits de l’échange (XVIe-XXIe siècle) (Licence 3)

 

  • 2017-2018 : Moniteur en histoire moderne (Aix-Marseille Université, UFR ALLSH, Département d’histoire)

– HIS A09 : Méthodologie de l’histoire 1 (Licence 1)

– HIS L45 : L’espace européen à l’époque moderne (Licence 3)


Relations / Activités internationales

Allocataire de recherche à la Casa de Velazquez (2017-2020).

membre du LIA MediterraPolis « Espaces urbains, mobilités, citadinités. Europe méridionale-Méditerranée. XVe-XXIe siècle ».


Contrats de recherche

Attaché temporaire d’enseignement et de recherche, Aix-Marseille Université (2020-2022).

Contrat doctoral Aix-Marseille Université, Contrat fléché Casa de Velazquez (2017-2020).


Responsabilité de revues, sites, associations...

  • Co-organisation et co-animation du séminaire interlaboratoire de la MMSH, « HAMi, Hommes- Animaux-Milieux. Milieux et communautés anthropozoologiques de la Préhistoire à nos jours », Aix-en-Provence, année 2018-2019.
  • Co-organisation et co-animation du séminaire « Le dégoût : vécu, perception, représentations et histoire », label initiative jeunes chercheurs CRISIS, Aix-en- Provence, année 2018-2019.


Organisation d'événements de TELEMMe :

Emmanuel Porte a organisé les événements de TELEMMe suivants :

Participation aux événements de TELEMMe :

Emmanuel Porte a participé aux événements organisés par TELEMMe suivants :

Interventions externes à TELEMMe :

Emmanuel Porte a effectué les interventions externes à TELEMMe suivantes :

Publications



5 documents

Articles dans une revue

  • Emmanuel Porte. Le léopard. Historia thématique, 2019, Des Animaux et des Hommes. De la Préhistoire à nos jours, Spécial n°46, pp.77. ⟨hal-02528521⟩

Ouvrages (y compris édition critique et traduction)

  • Laura Bordes, Ilona Carmona, Pierre Leger, Mathilde Mougin, Emmanuel Porte. Le dégoût, vécu, perception, représentations et histoire. A paraître. ⟨hal-03141551⟩

Chapitres d'ouvrage

  • Violette Pouillard, Emmanuel Porte. Sauvages domestiqués, domestiques ensauvagés. Une approche du concept de sauvage à hauteur animale. L’animal désanthropisé. Interroger et redéfinir les concepts, Eric Baratay (dir.), 2021, 979-10-351-0659-1. ⟨hal-03444205⟩
  • Emmanuel Porte. Retrouver le monde de Barbakan. Lecture croisée d'une source littéraire et d'archives de police. Éric Baratay. Aux sources de l'histoire animale, Éditions de la Sorbonne, pp.49-58, 2019, Homme et société, 979-10-351-0344-6. ⟨hal-02543047⟩
  • Emmanuel Porte. L'émergence d'un nuisible. Peste et recomposition des communautés "anthropocanines" (Marseille, 1720-1759). Fabrice Guizard; Corinne Beck. Les animaux sont dans la place. La longue histoire d'une cohabitation, Encrage université, pp.61-76, 2019, 978-2-36058-092-7. ⟨hal-02543591⟩