Accueil > Thèses > Toulon au début de la IIIe République (1870-1914). Genèse des « politiques culturelles » municipales. La culture comme moyen d’émancipation de la population

Toulon au début de la IIIe République (1870-1914). Genèse des « politiques culturelles » municipales. La culture comme moyen d’émancipation de la population

Évelyne Maushart

Toulon au début de la IIIe République (1870-1914). Genèse des « politiques culturelles » municipales. La culture comme moyen d’émancipation de la population

Thèse de Doctorat en Histoire et humanités

Sous la direction de Jean-Marie Guillon

Soutenue le 15 décembre 2010 à AMU

Membres du jury :

Paul Allard, Luminy Gilbert Buti, Aix Jean-Paul Pellegrinetti, Nice

Mention : Très honorable

Mots clés : vie culturelle, toulon, politique culturelle, sociabilité, franc-maçonnerie, presse, libre pensée, beaux-arts, musique, bibliothèque, musée

Résumé :

Le début de la IIIe République fut une période riche dans le domaine culturel pour la ville. Les élites toulonnaises ont oeuvré pour le développement d’un goût nouveau à Toulon après « l’étouffoir de l’Empire ». De nombreuses réalisations ponctuèrent leurs décisions : création d’écoles, d’un musée-bibliothèque, d’une Ecole des Beaux-Arts, d’un Conservatoire de la Musique. Nous constatons également que, avec l’assentiment du gouvernement, la sociabilité se développe dans le cadre d’associations diverses. La petite et la grande presse accompagne et développe cette nouvelle culture. A travers l’histoire de la politique culturelle municipale toulonnaise, il s’agit d’étudier la mémoire locale et mettre en valeur la « société culturelle » toulonnaise (les individus, les associations et les municipaux).