Accueil > Thèses > Littoralisation et aménagement de l’espace: les modèles socio-spatiaux du golfe de Gabes (Tunisie)

Littoralisation et aménagement de l’espace: les modèles socio-spatiaux du golfe de Gabes (Tunisie)

Bassem Neifar

Littoralisation et aménagement de l’espace: les modèles socio-spatiaux du golfe de Gabes (Tunisie)

Thèse de Doctorat en Sciences géographiques et de l’aménagement

Sous la direction de Roland Courtot

Soutenue le 7 mai 2004 à AMU

Mention : Très honorable

Mots clés : Littoraux, Tunisie, Golfe de Gabès, Aménagement

Résumé :

Cette thèse traite la littoralisation et la maritimité dans le golfe de Gabès (Tunisie). La maritimité est le lien affectif qui existe entre les sociétés de bord de mer et la mer. La littoralisation, comme processus qui affecte la majorité des littoraux méditerranéens, n’est pas directement liée à la maritimité mais à l’action des acteurs externes à l’espace littoral. Dans le Golfe de Gabès certaines sociétés ont une maritimité et d’autres n’en ont pas. A travers des pratiques et des activités liées à la mer, certains groupes sociaux ont développé des rapports étroits avec ce milieu. La maritimité est finalement la réalité des acteurs sociaux, néanmoins la littoralisation est un processus développé essentiellement par des acteurs externes à l’espace littoral ; en l’occurrence l’Etat et les entrepreneurs nationaux ou étrangers. La maritimité d’une socíété est importante car si elle est liée aux actions externes, elle entraînerait le succès de ces opérations. En effet, face aux contraintes du milieu, la mer développe chez les sociétés littorales un esprit d’entreprise qui est une composante essentielle pour leur développement. La planification et l’aménagement du territoire, qui sont l’action des divers acteurs du territoire (Etat, collectivités. . . ) se heurtent en aval à des logiques locales issues de la perception des gens de leurs espaces. Dans le Golfe de Gabès, ces combinaisons socio-spatiales modifient les anciens systèmes territoriaux et donnent lieu à une nouvelle recomposition des territoires. L’analyse systémique et la modélisation graphique sont les principaux outils d’analyse dans ce travail.