Accueil > Thèses > Léo Taxil (1854-1907) Du Journalisme anticlérical à la mystification transcendante

Léo Taxil (1854-1907) Du Journalisme anticlérical à la mystification transcendante

Robert Rossi

Léo Taxil (1854-1907) Du Journalisme anticlérical à la mystification transcendante

Thèse de Doctorat en Histoire et humanités

Sous la direction de Isabelle Renaudet

Soutenue le 25 novembre 2014 à MMSH5 rue du chateau de l'horloge Paul Albert Février

Membres du jury :

Composé de M. DELPORTE Christian Professeur d’Université, M. MONIER Frédéric Professeur d’Université, M. GUILLON Jean-Marie Professeur Emérite, Mme RENAUDET Isabelle Professeur d’Université.

Mots clés : Journaliste, Léo Taxil, Anticlérical,

Résumé :

Dans le contexte politique national si paradoxal de République monarchiste [1871-1879], la presse satirique radicale marseillaise est essentiellement animée par une poignée de jeunes journalistes à l’humour corrosif qui s’assignent pour mission de s’attaquer aux moeurs et aux vices de leur temps. De cette équipe, une personnalité controversée se détache : Léo Taxil, personnage à la conscience « accommodante », pris dès l’adolescence dans une sorte de fuite en avant et une volonté d’indépendance, dues à la nécessité de très tôt devoir gagner sa vie et qui côtoie les grands courants de pensée de son époque, se rangeant tour à tour dans les deux camps profondément antagonistes de la période. Sa conversion au catholicisme et la mystification dont il s’est rendu coupable à travers l’affaire Diana Vaughan ont fait couler beaucoup d’encre et focalisé l’attention de ses contemporains, puis des chercheurs. Pourtant, si de nombreux ouvrages évoquent le parcours atypique de Léo Taxil pour tenter d’expliquer son formidable canular, ils passent de façon succincte sur des épisodes marquants de son existence. Or, qu’en a-t-il été de la vie même de Taxil ? De ses premiers combats exaltés, feints ou réels, de son anticléricalisme militant, associé à des activités lucratives, éléments qui préfigurent son invraisemblable conversion au catholicisme et ses révélations sur la « franc-maçonnerie luciférienne » auxquelles une partie non négligeable du clergé s’est ralliée ? En quoi ce polémiste marseillais est-il révélateur des problèmes de son temps, complètement investi dans les luttes féroces que se livrent républicains laïcs et catholiques conservateurs ?

Keywords : Léo Taxil, Anticlerical, Journalist,

Abstract :

In such a paradoxical national political context of a monarchist Republic [1871-1879], the radical satirical press of Marseille is essentially run by a handful of young journalists with a sharp sense of humour who set themselves the task of tackling the custom and vices of their time. Out of this team, a controversial figure stood out : Léo Taxil. Manipulator, with an « accommodating » conscience, desperate to achieve his aims, caught as early as a teenager in a kind of headlong rush with a desire of independence due to the very early need to earn a living, he met the great currents of thought of his time, and unscrupulously and seemingly without a second thought, alternately sided with two strongly antagonistic camps. His conversion to Catholicism and his hoax in the Diana Vaughan case were much written about, and were the focus of attention for his contemporaries and later for researchers. Yet, if these works evoke the atypical path of Leo Taxil in order to try and explain his tremendous hoax, they succinctly go over significant events in his life. But beyond the very much narrated and commented hoax, what about Taxil’s very life? What about his early enthusiastic battles, whether feigned or real, what about his militant anticlericalism, coupled with lucrative activities, elements that prefigure his improbable conversion to catholicism and his revelations about the « Luciferian Freemasonry » eventually joined by a significant part of the clergy? In what way is this Marseille polemicist indicative of the problems of his time, fully invested in the fierce battles between non religious Republicans and conservative Catholics ?