Accueil > ANR > GOUVAREN

GOUVAREN

Nom complet du projet : GOUVAREN - Gouverner par l’enquête au Moyen Âge

Projet

Durée du projet : 01/01/2009 - 01/02/2012


Coordination à TELEMMe :


Résumé :

Autour du projet GOUVAREN, l’équipe, composée d’historiens médiévistes et d’un moderniste, épaulés par un juriste, convoque pour son analyse les outils et méthodologies élaborés dans leurs champs disciplinaires mais également les lectures issues de l’anthropologie et de différentes sciences sociales. Elle se propose de mettre en lumière un « art de gouverner » particulier, celui qui est construit à l’orée du XIVe siècle et illustré par les riches archives de l’Etat angevin – ensemble territorial politique original, multiculturel, méditerranéen et discontinu, mais capable de se doter d’une idéologie très structurée et d’un appareil administratif centralisé et performant – grâce à l’enquête publique générale.

La démarche, volontairement pluridisciplinaire, s’appuiera sur des comparaisons diachroniques et synchroniques, et se déroulera selon des rythmes et des modalités variées : colloque, rencontres scientifiques sous forme d’ateliers ou de séminaires. Elle débouchera sur une publication scientifique de synthèse dont l’ambition est de devenir un ouvrage méthodologique de référence dans l’analyse pluridisciplinaire de l’enquête publique comme outil de gouvernement. La source principale – l’enquête générale publique provençale ordonnée par le souverain Robert Ier d’Anjou en 1331-1334, et menée à bien par son principal officier Léopard de Foligno, fera l’objet d’une édition complète (Collection du CTHS). Cette opération de publication intégrale d’une source originale de grande ampleur s’accompagne de la mise en œuvre d’un site électronique, plate-forme collaborative susceptible de mettre à la disposition de la communauté scientifique le fruit des analyses menées par l’équipe (articles inédits), ainsi que différents outils (bibliographie, catalogues et analyse descriptive des sources, banques de données – sur les papiers, les écritures, index).

Le propos scientifique de cette entreprise se décline sur plusieurs échelles : il s’agit, sur le plan théorique, avant tout de comprendre comment la construction idéologique d’un Etat du XIVe siècle s’appuie sur des processus originaux de construction de la légitimité politique passant par la traduction dans les pratiques administratives et gouvernementales de l’idéal du Bon Gouvernement élaboré par la science politique en gestation. Celle-ci s’accompagne de la mise en place d’un lien de sujétion au cours de la procédure de l’enquête, mise en scène politique et juridique de l’autorité souveraine débouchant sur l’affirmation et l’imposition de ses droits renouvelés. Sur le plan technique, par le biais de l’examen de différentes pratiques documentaires et de différents types d’actes gouvernementaux, comme les enquêtes, mais également les documents fiscaux, il s’agit de mesurer la part d’expérimentation des premières enquêtes, ainsi que le perfectionnement progressif des pratiques administratives et des appareils gouvernementaux qui les inventent et les utilisent. Par le biais de ces études techniques, il s’agira aussi d’affiner les typologies documentaires, notamment en matière d’actes administratifs, et de proposer une grille d’analyse formelle des actes et registres administratifs.


Site du projet : http://gouvaren.hypotheses.org/


Activités :


Partenaires :

  • LAMM