Accueil > Protéger les travailleurs du fond: Jean-Marie Raoul et les scaphandriers grecs de Tunisie (1890-1910)

Protéger les travailleurs du fond: Jean-Marie Raoul et les scaphandriers grecs de Tunisie (1890-1910)

Intervention de :

Journées d'études internationales : Du plateau continental aux abysses: une histoire environnementale de la mer par le fond

Date : 8 décembre 2021

Lieu : LORIENT UBS, France

Organisation : Romain Grancher TEMOS UBS


Présentation de l'intervention

Adopté par les communautés de pêcheurs d’éponges et de corail à partir de la décennie 1860, l’usage du scaphandre pieds lourds a des effets dramatiques sur la santé des plongeurs. Cette surmortalité frappe durement la communauté des scaphandriers travaillant en Tunisie. Confronté à cette situation, un ecclésiastique français, Jean-Marie Raoul, propose entre 1890 et 1914 des solutions techniques pour pallier la dangerosité du métier. Il est à l’origine de la construction de deux petits sous-marins, expérimentés dans les eaux tunisiennes au début du XXe siècle.

Cette communication s’inscrit dans une histoire technique de la découverte et de l’exploitation des fonds sous-marins. Elle propose aussi une approche biographique d’un personnage aujourd’hui tombé dans l’oubli, dont les motivations ne peuvent se réduire à celle d’un humanisme chrétien.