Accueil > Pages de membres > Palash Polina

Palash Polina

Polina Palash, TELEMMe (AMU-CNRS)

Alumni-Alumnae et Post-doctorante



Groupe(s) :

Participation au(x) projet(s) :


Thèse

Organiser la protection sociale transnationale en temps de crise. Familles équatoriennes entre l’Équateur, l’Espagne et l’Angleterre

  • Thèse de Doctorat en Géographie
  • Sous la direction de Virginie Baby-Collin et de Valentina Mazzucato, Université de Maastricht - Soutenue le 12/12/2019

Champs de recherche

  • migrations internationales
  • transnationalisme
  • familles transnationales
  • protection sociale transnationale
  • circulation
  • pratiques et stratégies socio-spatiales
  • soin


Cursus

FORMATION ACADÉMIQUE

2014-2019:        Doctorat de Géographie à Aix-Marseille Université

en cotutelle avec Etudes Sociales (Society Studies), Université de Maastricht

2009-2013 :       Master 1 et 2 (laurea magistrale) en Sciences Internationales, Université de Turin, Faculté de Sciences Politiques, Italie, mention 105/110

2010-2011 (10 mois) :    Cours de master 1 et 2 d’Action Internationale Humanitaire à l’Université UPEC Paris (Créteil), France, (programme Erasmus)

2005-2009 :      Licence en Langues, Littératures et Cultures (Hispano-américaine, russe et française), Université Ca’ Foscari, Venise, Italie, mention 110/110

 

SÉJOURS ACADÉMIQUES DANS DES INSTITUTIONS ÉTRANGÈRES 

Dans le cadre de la thèse

2016 (mars-juillet) : doctorante invitée à l’Université Queen Mary à Londres, Royaume-Uni, tutrice Cathy McIlwaine (Geography Department)

2016 (août-octobre) : doctorante invitée à l’Université FLACSO à Quito, Equateur, tutrice Gioconda Herrera (Departamento de Sociología y Estudios de Género)

2015 (octobre-février) : visites à l’Universidad Autónoma de Barcelona, pendant le terrain de recherche à Barcelone, participation aux groupes de travail dirigés par Sònia Parella (Departamento de Sociología y GEDIME CER-Migracions)

Autre

2014 (février-avril): bourse de recherche académique post-master au Colegio de la Frontera Norte de Tijuana et Ciudad Juárez, Mexique, Tutrices Silvia López Estrada (Departamento de Estudios de Población) et Julia Monárrez Fragoso (Departamento de Estudios Culturales).


Sujet de thèse

Titre de la thèse 

Organiser la protection sociale transnationale en temps de crise. Familles équatoriennes entre l’Équateur, l’Espagne et l’Angleterre.

Sujet de thèse 

Ma thèse porte sur les pratiques de protection sociale transnationale. À l’époque des mobilités humaines croissantes, les besoins sociaux des individus, dont les liens familiaux, économiques et sociaux plus largement, sont de plus en plus transnationaux. Ces processus ont suscité depuis peu l’intérêt des chercheurs en sciences sociales pour les enjeux de protection sociale transnationale qui en résultent. Dans un contexte d’affaiblissement du rôle de l’Etat dans l’octroi de la protection sociale, et de la participation croissante d’autres acteurs comme le secteur privé, le troisième secteur et les familles elles-mêmes dans la satisfaction de besoins liée à la protection sociale, ces transformations demandent une plus grande attention scientifique et exigent de nouvelles approches méthodologiques. Ma thèse porte sur l’analyse des usages, pratiques et besoins liés à la protection sociale qui dépassent les frontières étatiques. Elle explore les pratiques de protection sociale de familles dont les membres sont situés dans plusieurs pays, et dont la plupart ont une double nationalité, à travers le cas des familles transnationales équatoriennes localisées entre l’Espagne, l’Angleterre et l’Equateur. La migration équatorienne en Europe se caractérise par un taux significatif de naturalisations en Espagne, un mouvement de retour au pays d’origine comme conséquence de la crise économique de 2008, et des circulations et reconfigurations migratoires émergentes. Ces dynamiques ont pour conséquence des ajustements de protection sociale transnationale, élargis dans un environnement de ressources et contraintes plus large, englobant plusieurs pays. J’analyse ces pratiques de protection, les ressources mobilisées, leurs circulations au sein des familles, d’ordre économique, matériel et organisationnel, dans les domaines de la santé, du logement, du revenu, de l’éducation et des soins des personnes dépendantes.

Les interrogations qui ont conduit ce projet sont les suivantes : comment les migrants équatoriens en Europe et les membres de leur famille en origine assurent-ils mutuellement leurs besoins de protection sociale entre Espagne, Angleterre et Equateur ? Quel rôle jouent les systèmes de protection sociale nationaux des pays en question ? Quels liens de réciprocité existent entre les migrants et leur familles dans le pays d’origine ?

La relation actuelle entre espace, société et mobilité semble exiger de nouvelles approches méthodologiques et des nouveaux paradigmes d’interprétation. J’emploie ainsi l’approche méthodologique de l’ethnographie multi-située (14 mois de terrains ethnographiques ont été réalisés) et une perspective comparative des pratiques transnationales entre les espaces considérés. La perspective transnationale permet de se détacher du nationalisme méthodologique qui considère l’Etat-nation comme contenant central pour l’étude empirique des migrations internationales. Les circulations socio-spatiales des personnes et de leurs ressources, en termes de protection sociale, sont envisagées dans leur inter-polarité et dans dans leur multi-directionnalité.


Activités d'enseignement

Février 2016 : Cours de deux heures de géographie sur invitation à l’Universitàt Autónoma de Barcelona, Barcelone, Espagne

Août 2016 : Cours de deux heures de sociologie sur invitation à l’Universidad de Guayaquil, Guayaquil, Equateur


Relations / Activités internationales

PROJETS et FORMATION

  • 2021-2024: recherche postdoctorale dans le cadre du projet EWG CAREWELL financé par l’ANR entre l’U. d’Aix-Marseille, Malmö U., U. de a Coruna, U. de Leeds, U. de Reading
  • 2014-2019: thèse en co-tutelle internationale avec l’Université de Maastricht, Faculty of Arts and Social Sciences, dans le cadre du réseau de recherche européen TRANSMIC (Transnational Migration, Citizenship and Circulation of Rights and Responsibilities – Migration transnationale, citoyenneté et circulation des droits et des responsabilités), réunissant huit universités européennes : U. d’Aix-Marseille, U. de Maastricht, U. de Liège, U. de Minho, U. de Oxford, U. de Tampere, U. de Varsovie, Centre for European Policy Studies-CEPS
  • 2014 (février-avril): bourse de séjour académique post-master, recherche et coopération au Colegio de la Frontera Norte de Tijuana et Ciudad Juárez, Mexique
  • 2010-2011: mobilité académique Erasmus après de l’Université UPEC à Paris, courses de master 1 et 2, Action Humanitaire Internationale
  • 2010:  projet de journalisme citoyen participatif à Turin et Sénégal (Dakar, Louga, Niomré) au sein du group des Jeunes Reporteurs Migrants, ONG CISV
  • 2009: stage professionnel au sein du programme européen Leonardo Da Vinci dans le Centre d’Accueil aux Réfugiés (Centro de Acogida a Refugiados), Seville.

AUTRE

  • 2019 (novembre) Villa Méditerranée, Marseille : communication sur invitation de la direction des relations internationales d’Aix-Marseille Université dans l’atelier « Innovation et employabilité : commentaire de la jeunesse pour penser différemment aux solutions d’avenir », dans le cadre des ateliers « Formation, mobilité et renforcement des capacités au sud de la Méditerranée » organisés par AMU lors de l’événement Méditerranée du Futur
  • 2016 (juin) : intervention sur invitation dans une émission radiophonique de Extra Radio 1 à Londres, avec le consul d’Equateur à Londres pour présenter les résultats de la recherche
  • 2013: hôtesse-interprète après de la Délégation Ministérielle à l’Industrie de la République d’Argentine à Turin

ORGANISATION DE MANIFESTATIONS SCIENTIFIQUES 

  • Mai 2017 Institut universitaire européen : membre du comité d’organisation du colloque international du réseau TRANSMIC “Migration, Rights and Citizenship : Coming Full Circle in a Challenging Environment”, co-organisation du panel « Transnational Social Protection » avec Ester Serra Mingot,  Florence, Italie

DISCUTANTE

  • Avril 2016 Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, Aix-en-Provence : discutante de Paolo Boccagni (Lecturer in Sociology, Université de Trento), titre de la communication : « From migrants’ informal social protection to transnational social welfare : practices, dilemmas, ways ahead»séminaire MIMED (Réseau thématique sur les migrations en Méditerranée)
  • Mai 2017 Institut universitaire européen, Florence : discutante de María Vivas (doctorante, Centre d’Etudes de Migration et de l’Ethnicité, Université de Liège), titre de la communication : «Combining transnational and intersectional approaches to immigrants’ social protection. The case of Andean families’ access to health » Conférence TRANSMIC «Migration, Rights and Citizenship: Coming Full Circle in a Challenging Environment »,
  • Septembre 2015, Université de Tampere : discutante de Olga Cojocaru (doctorante, Université de Varsovie), titre de la communication : « Migration as a Translocal Process in EU’s Eastern Neighbourhood » séminaire TRANSMIC
  • Septembre 2015, Université de Tampere (School of Education) : discutante de Ester Serra Mingot (doctorante, Université de Maastricht et Aix-Marseille Université), titre : « Formal and informal social security provisions between African migrants in Europe and their network of relations at home », séminaire TRANSMIC

TERRAINS DE RECHERCHE INTERNATIONAUX

Dans le cadre de la thèse

  • Août 2015 (2 semaines) Equateur : terrains à Quito, Llano Grande, Llano Chico, Carapungo
  • Octobre 2015-Février 2016 Espagne : terrain à Barcelone, Cornellá, Badalona, Montcada I Reixac, Cerdanyola, and Caldes de Montbui
  • Mars-Juillet 2016 Angleterre : terrain à Londres
  • Août-Octobre 2016 Equateur: terrains à Guayaquil, Quito, Milagro, Cuenca, Baños, Ambato, Santo Domingo

Recherche postmaster

2014 (février – avril) Mexique: terrains à Tijuana et à Ciudad Juárez dans le cadre du projet UNI.COO, sujet de recherche : « La violence de genre et féminicide dans le nord du Mexique : rôle de la société civile »


Contrats de recherche

  • septembre 2021– août 2023 : contrat de recherche postdoctorale à TELEMMe, Aix-Marseille Université, financé par l’ANR, projet de recherche CAREWELL sur les soins au sein des familles migrantes à Marseille dans le contexte postpandémique avec analyse intergénérationnelle et transnationale

 

  • octobre 2020 – février 2021: contrat de recherche postdoctorale à TELEMMe, Aix-Marseille Université, projet de recherche sur les trajectoires scolaires des élèves allophones nouvellement arrivés (EANA) à Marseille

 

  • octobre 2014 – août 2018 : recherche doctorale financée par le programme européen Marie Sklodowska Curie ITN (Initial Training Networks funding scheme) sur les ajustements de protection sociale des familles transnationales équatoriennes


Participation aux événements de TELEMMe :

Polina Palash a participé aux événements organisés par TELEMMe suivants :

Interventions externes à TELEMMe :

Polina Palash a effectué les interventions externes à TELEMMe suivantes :

Publications

PARU • Polina Palash et Virginie Baby-Collin, 2021. « Puzzling Social Protection Across Several Countries: Opportunistic Strategy or Risky Compensation? », ouvrage sous la direction de Oleksandr Ryndyk, Brigitte Suter et Gunhild Odden: «Migration to and from Welfare States: Lived Experiences of the Welfare-Migration Nexus in a Globalised World», IMISCOE Book Series, Springer. ISBN 978-3-030-67615-5 • Polina Palash et Ester Serra Mingot, 2019. « Gérer la vieillesse dans les familles transnationales. Ethnographies comparées Équateur/Soudan ». Espaces et societés, DOI: 10.3917/esp.178.0121 • Polina Palash and Virginie Baby-Collin, 2018. « The Other Side of Need. Reverse Economic Flows Ensuring Migrants’ Transnational Social Protection ». Population, Space and Place. DOI: 10.1002/psp.221 • Virginie Baby-Collin, Assaf Dahdah, Morgane Dujmovic, Beatrice Mesini, Polina Palash, 2021 (9 juin). "L’œil du géographe : en Paca, entre inhospitalité politique et solidarité historique". Libération (https://www.liberation.fr/politique/loeil-du-geographe-en-paca-entre-inhospitalite-politique-et-solidarite-historique-20210609_OPTEPSVSNFGBBKN2ZATSOEYIDQ/) A PARAÎTRE • Virginie Baby-Collin, Cécile Exbrayat, Polina Palash et Luna Russo. « Covid 19, confinement et élèves migrants. Le cas des lycéens marseillais », dans V. Baby- Collin et F. Souiah « Enfances et jeunesses en migration », Karthala-MMSH, à paraître en 2021. • Polina Palash et Anna Perraudin. « Les formes de protection sociale transnationale autonome », rubrique coordonnée par Isabelle Saint-Saëns et Charles Heller : « Autonomie des migrations et solidarités : la liberté de circulation en actes », dans Sara Casella Colombeau, Atlas sur la liberté de circulation, Migreurop, Armand Colin, à paraître en 2021. COMPTE-RENDU DE LECTURE Palash Polina, 2016, compte-rendu de HERRERA Gioconda. Lejos de tus pupilas. Familias transnacionales, cuidados y desigualdad social en Ecuador. ONU Mujeres-FLACSO, 2013. 162 p, dans ALHIM (Amérique latine, histoire et mémoire), n° June 2016, p. 1-11. ÉVALUATION D'ARTICLES POUR LES REVUES SCIENTIFIQUES • 2021 : évaluation d’un article pour la révue SAGE. • 2019 : invitation à évaluer un article pour la revue Mondi Migranti pour un numéro thématique intitulé « La protection sociale transnationale ».