Accueil > Pages de membres > Milazzo Josepha

Milazzo Josepha

Josepha Milazzo, TELEMMe (AMU-CNRS)

Alumni-Alumnae et Membre associée


Discipline :

Thématiques : ,

Aires géographiques : ,

Mots-clés : , , , , , , ,


Groupe(s) :


Thèse

Habiter un village global. Migrations et expériences à Cadaqués (Catalogne, Espagne)

  • Thèse de Doctorat en Géographie
  • Sous la direction de Virginie Baby-Collin et de Ricard Morén-Alegret, Universitat Autonoma de Barcelona - Soutenue le 06/12/2018

Champs de recherche

Principaux et actuels intérêts de recherche

• Études migratoires, mobilité, société
• Ontologie de l’habiter humain
• Citoyenneté et philosophie politique
• Transdisciplinarité et augmentation de la Géographie
• Recherche biographique
• Psychologie environnementale
• Développement rural, petites localités non-métropolitaines
• Apports des recherches utopistes, (science-)fictives et des arts

Mots-clefs

• Altérité
• Contextes autonomistes, indépendantistes, nationalistes,
îliens
• Diversité
• Europe
• Expérience
• Géographie psycho-sociale
• Localité
• Méditerranée
• Mondialisation
• Présence
• Socialité
• Tourisme
• Village


Cursus

Doctorat de Géographie (2010-18)

Sous les codirections de Virginie Baby-Collin et de Ricard Morén-Alegret

Cotutelle internationale de thèse :

Aix-Marseille Université, TELEMMe – Universitat Autònoma de Barcelona, Dep. de Geo. (mention Excel.lent Cum Laude)

Josepha Milazzo (PhD) est Géographe diplômée d’Aix-Marseille Université et de l’Universitat Autònoma de Barcelona, Chercheuse Associée à TELEMMe, Co-coordinatrice du Réseau Migrations. Ses intérêts intègrent les études migratoires, les liens mobilité-socialité et les questions d’altérité, de diversité et de citoyenneté, l’ontologie de l’habiter humain, le développement rural et des petites localités non-/métropolitaines, ainsi que les apports des recherches utopistes, science-/fictives et des arts à l’ensemble de ceux-ci. Dans la continuité de sa thèse, elle œuvre à la formalisation d’une géographie psycho-sociale, à la transdisciplinarité et à l’augmentation de la Géographie, notamment au moyen de la philosophie politique, de la recherche biographique, et de la psychologie environnementale. Ses terrains se sont portés sur la Corse puis sur la Catalogne avec pour point commun la volonté de comprendre la participation de dynamiques migratoires aux évolutions de ces territoires – une prise en compte des dimensions îlienne et autonomiste voire nationaliste et indépendantiste, que J.M. entreprend désormais d’approfondir mais aussi d’élargir dans une démarche comparatiste, en s’intéressant également à d’autres espaces situés en Europe et plus largement en « Occident » (États-Unis, Canada). Elle travaille présentement à ces prochains terrains, ainsi qu’à la publication d’articles issus de ses analyses de thèse, et à celle de son manuscrit en ouvrage.


Sujet de thèse

Habiter un village global. Migrations et expériences à Cadaqués (Catalogne, Espagne)

Altérité, Diversité immigrée, Europe, Expérience, Géographie psycho-sociale, Habiter, Mobilité, Mondialisation, Tourisme, Village

Cette thèse, qui vise la formalisation d’une géographie psycho-sociale, aborde le rôle de la psyché et de l’espace dans l’individuation et le rapport à l’autre, à travers l’habiter à Cadaqués, commune semi-rurale touristique de la Costa Brava espagnole, située au sein de la région catalane de l’Empordà, sur la côte méditerranéenne sud-européenne. Participant de la diversité immigrée locale, des non-nationaux extra/européens, souvent réduits au statut de travailleurs étrangers saisonniers et précaires, habitent aussi ce village, pour certains depuis longtemps. Dans cet espace partagé, traversé et riche de lignes de vies complexes, le vivre-ensemble avec autrui connaît pour autant divers compartimentages, liés à des positions sociales différenciées, et au marketing d’une prétendue authenticité autochtone. Une lecture trans-scalaire des évolutions spatiales et une approche biographique des expériences humaines permettent alors d’apprécier les transformations contemporaines du village dans la mondialisation, et les formes du co-habiter qui en résultent. Elles donnent à voir un lieu constitué de l’enchevêtrement séculaire de multiples mouvements matériels et idéels. Mais aussi des écarts, qui sont négociés entre les hommes selon des logiques communautaires mues par des intérêts variés, malgré des infortunes et des aspirations existentielles communes. L’analyse, qui s’appuie sur une enquête qualitative mobilisant un terrain ethnographique avec différents résidents interviewés, des données statistiques, de la presse locale, et l’outil cartographique, montre ainsi un quotidien animé par une pluralité d’univers. Les ferments géo-historiques d’une notoriété et d’une globalité villageoises et les enjeux actuels d’une coprésence héritée, sont mis en exergue par les migrations inter/nationales. Cette étude de cas étendue interroge donc de manière distanciée, située et ordinarisée, une participation des migrants à la localité plus souvent saisie en milieu urbain sous les angles de l’ethnicisme et de l’intégrationnisme méthodologiques. Face à une augmentation du racisme, un court-termisme politique, et une démocraticité discutable des droits à habiter et à se mouvoir en Europe et en Occident, cette thèse suggère la nécessité d’une pensée prospective et utopique renouvelée, sur une socialité respectueuse et promotrice d’altérité, et sur une citoyenneté associant ancrage et mobilité.

Living in a global village. Migrations and experiences in Cadaqués (Catalonia, Spain)

Otherness, Immigrant Diversity, Europe, Experience, Psycho-Social Geography, Living Space, Mobility, Globalisation, Tourism, Village

This thesis, which seeks to formalize a psycho-social geographical situation, reviews the role of the psyche and of space in individuation and the relationship with the other by studying everyday life in Cadaqués, a semi-rural tourist village on Spain’s Costa Brava, situated in the heart of the Catalan region of Empordà on the South-Mediterranean coast. This village has a diverse local population, given the presence of European and non-European immigrants who are often reduced to the status of foreign seasonal and temporary workers, often long-term. In this shared community, with a wide variety of rich and complex lives, co-habitation with outsiders leads to the emergence of several subgroups based on hierarchical social position and promotion of a so-called native authenticity. A transcalar interpretation of spatial changes and a biographical approach on human experience permits an assessment of contemporary transformations in this village as part of the global world and of different forms of co-habitation that emanate from this situation. It describes a space constituted by a secular interaction of a wide range of material and idealistic changes, while at the same time, exposing the variations negotiated between individuals along community lines and influenced by various interests, despite their shared existential misfortunes and aspirations. This analysis, which is based on a qualitative survey of an ethnographic terrain, interviews with different categories of residents, statistical data, press articles, and mapping, reveals daily life functioning within a plurality of universes. Geohistorical catalysts of notoriety and adherence to globalization processes of the village of Cadaqués, as well as issues arising from a co-habitation between native population and visitors, are both highlighted by inter/national migrations. This extended case study takes a distanced, situated and ordinarized approach to questioning the participation of migrants in their village, a participation that is more often analysed in an urban environment from the perspective of methodological ethnicism and inclusiveness. With the rise in racism, political short-term vision and disputes over conformity to democratic principles, specifically the right to live and move around Europe and the West, this thesis demonstrates the importance of initiating a renewed prospective and utopic approach to a respectful sociality that is capable of promoting otherness and a citizenship that permits both rooting and mobility.

Vivir en un pueblo global. Migraciones y experiencias en Cadaqués (Cataluña, España)

Alteridad, Diversidad de la inmigración, Europa, Experiencia, Geografía psicosocial, Habitar, Movilidad, Mundialización, Turismo, Pueblo

Esta tesis pretende formalizar una geografía psicosocial y trata del papel de la psique y del espacio en la individuación y la relación con el otro, mediante el estudio del habitar en Cadaqués. Éste es un municipio turístico y semi-rural de la Costa Brava española, localizado en el seno de la región catalana del Empordà y en la costa mediterránea sur-europea. Participando de la diversidad de la inmigración en dicha localidad, los no-nacionales extra/europeos, a menudo reducidos al estatuto de trabajadores extranjeros de temporada y precarios, moran también en el pueblo, algunos de ellos desde bastante tiempo. En este espacio compartido, atravesado y rico en vidas complejas, la convivencia con el otro tiene lugar bajo varias compartimentaciones, vinculadas a posiciones sociales diferenciadas y al marketing de una pretendida autenticidad autóctona. Una lectura trans-escalar de las evoluciones espaciales y un enfoque biográfico sobre las experiencias humanas posibilitan una apreciación de las transformaciones contemporáneas del pueblo de Cadaqués, en el marco de la mundialización, y de las formas de co-habitar que resultan de ellas. Todo ello nos muestra un lugar constituido por el entramado secular de múltiples movimientos materiales e ideales. Además, Cadaqués también está constituido por las brechas que son negociadas entre los habitantes según lógicas comunitarias animadas por intereses variables, a pesar de desdichas y de aspiraciones existenciales comunes. El análisis de datos de esta tesis se fundamenta sobre una investigación cualitativa realizada en el contexto de un trabajo de campo etnográfico que ha incluido entrevistas a una amplia variedad de residentes, así como la recopilación de datos estadísticos, documentales (incluyendo prensa local) y cartográficos. Todo ello muestra un día a día animado por una pluralidad de universos. Los catalizadores geo-históricos de la notoriedad y la adhesión a procesos de globalización del pueblo de Cadaqués, así como los retos actuales de la copresencia heredada, se ven destacados por las migraciones ínter/nacionales. Este estudio de caso extendido interroga por consiguiente de forma distanciada, situada y ordinarizada, una participación de los inmigrantes en la localidad, a menudo considerada desde el medio urbano bajo los ángulos del etnicismo y del integracionismo metodológicos. Frente al aumento del racismo, el corto-plazo político y una democracidad cuestionable en cuanto a los derechos de vivir y de desplazarse en Europa y en Occidente, esta tesis sugiere la necesidad de un pensamiento prospectivo y utópico renovado, basado en una sociabilidad respetuosa y promotora de la alteridad y en una ciudadanía que permita tanto el anclaje como la movilidad.


Activités d'enseignement

• A.T.E.R. en géographie du tourisme 09/13-08/14
Université de Corse Pascal Paoli (temps plein 192 h équiv.TD, niveaux enseignés L3, M1 & M2, filières professionnelle et recherche), cours enseignés :

Licence 3 : Géographie du tourisme – 18hCM (Fournir aux étudiants les connaissances et outils de réflexion nécessaires pour appréhender les impacts du tourisme sur un territoire et envisager leur gestion)

Master 1 : Géographie du tourisme – 9hCM (Compréhension des débats et des enjeux contemporains qui concernent l’approche et les dimensions géographiques du tourisme ; Appréhender les dynamiques et impacts du tourisme sur un territoire et envisager leur gestion à partir des connaissances et outils ; Mobiliser des savoirs géographiques pour la professionnalisation et la recherche dans le tourisme)

Master 1 : Politiques d’Aménagement et de Développement Durable – 18hCM (Fournir aux étudiants une culture générale de base en matière de politiques d’aménagement des territoires, des connaissances fondamentales pour de futurs gestionnaires du tourisme ou prestataires de services touristiques ; Avoir une vision globale du cadre de l’action territoriale existant en matière de régulation des impacts négatifs du tourisme sur les territoires d’accueil)

Master 1 : Méthodologie de travail – 6hCM et 9hTD (Connaissance des ressorts de la recherche scientifique en général ; Connaissance – respect des standards de recherche / rédaction / présentation ; Enchaînement thème – sujet – questions –problématique –hypothèses)

Master 2 : Lieux et pratiques touristiques en Méditerranée – 9hCM (Appréhender les dynamiques et les ressorts des interrelations entre lieux et pratiques en contexte touristique ; Décrire et analyser les éléments et les éventuelles interactions au cœur d’un système touristique ; Comparer et analyser de manière critique différentes stratégies de mise en valeur touristique à partir de systèmes spatiaux différents ; Décrire un panel de modèles touristiques à partir d’exemples, reconnaître des pratiques et intérêts passés en termes d’aménagement, prédire d’éventuels problèmes à venir ; Connaissance des termes, notions et concepts empruntés à la géographie et relatifs au tourisme, des aspects, modalités et effets spatiaux du tourisme)

Master 2 : Planification du tourisme en Méditerranée – 18hCM (Fournir aux étudiants une culture générale de base en matière de planification touristique, connaissance fondamentale pour de futurs gestionnaires du tourisme que ce soit des entreprises ou des territoires touristiques ; Avoir une vision globale du cadre de l’action publique en matière d’organisation de l’activité touristique)

Master 2 : Tourisme littoral et gestion intégrée des zones côtières – 9hCM (Émergence et évolution des enjeux autour de la notion de gestion intégrée des zones côtières en général, et en particulier liés à la mise en valeur touristique (durable) des espaces littoraux ; Construction actuelle d’une politique intégrée du littoral en France)

Master 2 : Méthodologie de la recherche, encadrement étudiants – 30hTD (Connaissance des ressorts de la recherche scientifique en général ; Connaissance – respect des standards de recherche / rédaction / présentation ; Enchaînement thème – sujet – questions –problématique –hypothèses)

Master 2 : Suivi d’étudiants en alternance – 20hTD


Contrats de recherche

Poste de technicien supérieur d’aide à la recherche (2012)
Projet « L’intégration des immigrants et le rôle des différentes organisations à rendre les petites villes et les zones rurales plus durables ». Ministère Espagnol des Sciences et de l’Innovation (Temps partiel 75% 01-05/2012, Université Autonome de Barcelone, R. Morén-Alegret)


Responsabilité de revues, sites, associations...

EN COURS

  • Membre du comité édit. Migration Systems (11/16-…)

Élaboration, réalisation d’entretiens avec chercheurs confirmés ; Cogestion éditoriale page Facebook – (https://medium.com/migration-systems ; https://www.facebook.com/migrationsystems/)

  • Membre du pôle coordination Réseau Migrations (09/16-…)

Coordination des activités de coopération avec réseaux existants ; Promotion du réseau auprès de nouveaux membres (jeunes chercheurs/ses travaillant sur les migrations, toutes disciplines) ; Coordination, circulation des informations, gestion de la communication entre pôles du réseau ; Gestion administrative des contacts et échanges emails, de l’ajout des nouveaux membres ; Gestion du changement du statut du réseau (passage à l’associatif collectif dès 01/2019) – (https://reseaumig.hypotheses.org/)

 

  • Projet de numéro de revue monographique, issu du 3ème Séminaire Annuel du Réseau Migrations http://reseaumig.hypotheses.org/628 (« La Migration, au miroir des Arts, et des Questions d’Éthique ») : soumission prochaine du projet global finalisé à la RIEM – Revista Internacional de Estudios Migratorios (coéditrice avec 4 autres personnes).
  • Projet d’ouvrage, issu de la 1ère Université thématique euro-africaine du Réseau Migrations http://reseaumig.hypotheses.org/658 (« Migrations et migrants au cœur du faire politique ») : soumission prochaine du projet global aux Presses Universitaires François Rabelais – Collection Migrations (coéditrice avec 2 autres personnes).
  • Projet de co-rédaction (en tant que coordination du Réseau Migrations avec Jordan Pinel et Ewa Tartakowsky) d’une présentation du Réseau pour un ouvrage issu du 4ème Séminaire Annuel du Réseau Migrations  http://reseaumig.hypotheses.org/818 (« Mutations dans les migrations, conflictualités dans les pratiques ») : soumission prochaine du projet global aux éditions l’Harmattan par la comité éditorial en charge.

 

PASSÉ

  • Membre du pôle événementiel Réseau Migrations (09/14-08/16)

Organisation des événements scientifiques du réseau, gestion de la logistique associée : choix des thématiques et du format des événements ; recherche de financements ; choix des laboratoires d’accueil ; rédaction des appels à participation et gestion des propositions de participation ; gestion de l’organisation concrète ; délégation de responsabilités (cas du séminaire annuel du réseau).

  • Membre du comité scientifique et d’organisation et modération (2016)

Première Université thématique euro-africaine du Réseau Migrations « Migrations et migrants au cœur du faire politique », 29/08-04/09/16, ORMES, Université Ibn Zohr, Agadir (Maroc)

  • Membre du comité scientifique et modération (2016)

3ème Séminaire Annuel du Réseau Migrations « La Migration, au miroir des Arts, et des Questions d’Éthique », 20/06/16, M.S.H.S. Université de Poitiers, Poitiers (France)

  • Membre du comité scientifique et d’organisation (2016)

Journée d’étude et 4ème atelier scientifique informel du Réseau Migrations « Néolibéralisme et mobilités internationales : rationalités, subjectivités », 31/03-01/04/16, Centre Anis Gras – Paris (France)

  • Membre du comité scientifique et d’organisation et modération (2015)

3ème atelier scientifique informel du Réseau Migrations « Genre et sexualité dans les migrations », 16/10/15, Lyon (France)

  • Membre du comité scientifique et modération (2015)

2ème Séminaire Annuel du Réseau Migrations « L’expérience migratoire, de la parole aux dispositifs », 16-17/06/15, M.S.H.S. Université de Poitiers, Poitiers (France)

  • Membre du comité scientifique et d’organisation et modération (2015)

3ème atelier scientifique informel du Réseau Migrations « Espace informel de discussion pour les chercheur.e.s dans les études migratoires », 02/04/15, M.M.S.H., Aix-Marseille Université, Aix-en-Provence (France)

  • Membre du comité scientifique et d’organisation (2012) 

Journée d’étude « La mise à l’écart en contexte migratoire », réseau MIMED, 07/12/12, M.M.S.H., Aix-Marseille Université, Aix-en-Provence (France)

  • Participation au programme de recherche (2011) 

« Informalité, précarisation, le travail dans la mondialisation ». ECOS-SUD tripartite Argentine-Uruguay-France (2009-11, P. Bouffartigue, M. Busso, D. Mercier, M. Supervielle)

  • Participation au programme de recherche (2010) 

« Nouvelles trajectoires de la migration internationale andine en Amérique latine et en Europe ». Programme International de Coopération Scientifique (PICS, 2007-10, G. Cortes, S. Sasonne)


Interventions externes à TELEMMe :

Josepha Milazzo a effectué les interventions externes à TELEMMe suivantes :