Accueil > Thèses > Etudes d’iconographie culinaire et conviviale dans la France des XVIIème et XVIIIème siècles : pratiques et manières de table, objets, goûts et représentations

Etudes d’iconographie culinaire et conviviale dans la France des XVIIème et XVIIIème siècles : pratiques et manières de table, objets, goûts et représentations

Sandrine Krikorian

Etudes d’iconographie culinaire et conviviale dans la France des XVIIème et XVIIIème siècles : pratiques et manières de table, objets, goûts et représentations

Thèse de Doctorat en Histoire et humanités

Sous la direction de Sandrine Vasselin

Soutenue le 11 janvier 2008 à AMU

Mention : Très honorable

Mots clés : Arts plastiques (sculpture), Arts de la table, Cuisine

Résumé :

L’iconographie des arts de la table en France aux XVIIe et XVIIIe siècles est constituée de composantes variées : préparation culinaire, ustensiles de cuisine, consommation des mets, déroulements et diversité des repas, décoration du lieu et de la table, accessoires de table. Transcrits sur des supports variés et dans des genres divers, ces thèmes et sujets se reflètent les uns les autres et créent ainsi des effets de miroir qui participent à la mise en scène de la table qui devient un lieu de spectacle. Pratiques sociales et historiques et valeurs esthétiques se mêlent et constituent les deux aspects de ces images qui à la fois imitent le comportement, les goûts, les pratiques alimentaires et artistiques des commanditaires et spectateurs (gastronomie, civilité, sociabilité, intimité, libertinage, chasse, exotisme, littérature), et, par leur existence répétée et reflétée, incitent également les convives à se conformer à ce qu’ils voient notamment par la mise en appétit de leurs sens.