Accueil > Thèses > La photographie en Pays d’Apt : (vers 1870-vers 1960) : image réaliste et enjeux ce mémoire

La photographie en Pays d’Apt : (vers 1870-vers 1960) : image réaliste et enjeux ce mémoire

Julien Colombet

La photographie en Pays d’Apt : (vers 1870-vers 1960) : image réaliste et enjeux ce mémoire

Thèse de Doctorat en Histoire et humanités

Sous la direction de Bernard Cousin

Soutenue le 15 octobre 2008 à AMU

Membres du jury :

A.-M. Granet-Abisset (U. Grenoble II), M. Vovelle (U. Paris I Sorbonne), J.-M. Guillon

Mention : Très honorable

Mots clés : Photographie ethnographique, Photographies, Apt (Vaucluse)

Résumé :

Durant près d’un siècle (vers 1870-vers 1960), la photographie a connu une popularisation notable dans l’ensemble des pays occidentaux. La collecte et l’étude des documents au sein d’un espace géographique et culturel clairement délimité, le Pays d’Apt, a permis de mettre en évidence des pratiques et des préférences photographiques. Il en ressort un nombre limité de référents parfois érigés en véritables archétypes photographiques. Pour quelques uns de ces référents, l’identité avec d’autres espaces géographiques et culturels apparaît manifeste. Pour d’autres, on peut affirmer l’originalité relative du Pays d’Apt. La photographie, entendue comme un exercice, un processus sélectif, et en tant que support, délimita le périmètre d’une mémoire réaliste et éminemment vraisemblable. La répétition diachronique de certains référents aboutit à pérenniser ou à déclasser durablement certains thèmes culturels. La photographie peut donc être considérée comme un enjeu de mémoire. Davantage qu’une réalité, elle est une construction.