Accueil > Thèses > Saturation dakaroise et émergence de pôles urbains (Thies et la ville nouvelle de Diamniadio) : entre pratiques citadines et politiques publiques

Saturation dakaroise et émergence de pôles urbains (Thies et la ville nouvelle de Diamniadio) : entre pratiques citadines et politiques publiques

Papa Mourath Diaw

Saturation dakaroise et émergence de pôles urbains (Thies et la ville nouvelle de Diamniadio) : entre pratiques citadines et politiques publiques

Thèse de Doctorat en Sciences géographiques et de l’aménagement

Sous la direction de Brigitte Bertoncello

Soutenue le 6 mai 2009 à AMU

Mention : Honorable

Mots clés : Géographie urbaine, Dakar (Sénégal), Urbanisme, Politique urbaine, Densité de population, Thiès (Sénégal)

Résumé :

Une gestion urbaine caractérisée par un laisser-aller sans précédent, donnant les pouvoirs aux différents acteurs, doublée de fortes migrations de population fuyant les campagnes à la recherche de meilleures conditions de vie a entraîné la saturation de tous le secteurs de la ville de Dakar (Sénégal). Face à l’importation accélérée des véhicules d’occasion gonflant, les effectifs du parc automobile dans une ville limitée par la mer et à l’augmentation de la population qui se répercute sur la demande en logement, les pouvoirs publics sont dans l’incapacité de trouver des solutions aux besoins des Dakarois. Ainsi, certains travailleurs confrontés aux problèmes de transport et surtout au manque de logement se prennent en charge en cherchant un logement à Thiès (deuxième ville du Sénégal située à 70 kilomètres de Dakar) préférant ainsi effectuer des navettes quotidiennes pour se rendre sur leur lieu de travail à Dakar. Par ailleurs, l’actuel Président Abdoulaye Wade, inscrit dans une dynamique de changement et souhaitant désengorger la capitale de Dakar, a mis sur pied une politique de grands projets parmi lesquels la création d’une ville nouvelle à Diamniadio (localisée dans la région de Dakar). Ce projet basé sur l’apport incertain de financements extérieurs et sur l’aide des partenaires internationaux comme la Chine, Taiwan, etc. , mais surtout sur celle du MCA (Millénium challenge Account) initié par les Américains pour lutter contre la pauvreté dans les pays en voie de développement traverse une période de crise et semble malgré les premières réalisations remis en question.