Accueil > Pages d'événement > Journée d'études > Écriture, souffrance, trouble(s) de soi

Écriture, souffrance, trouble(s) de soi

Journée d'études

Date(s) : du 5 juin 2009 9 h 00 au 5 juin 2009 17 h 00

Lieu : Salle Duby, MMSH, Aix-en-Provence

Organisateur(s) / trice(s) à TELEMMe :

Groupe(s) organisateur(s) :


PRÉSENTATION

Le groupe Identités narratives : formes, figures, pratiques (UMR TELEMME – MMSH) organise à Aix-en-Provence le 5 juin 2009 une journée d’étude sur la mise en écriture de la souffrance et de la difficulté d’être soi. Poursuivant les thèmes déjà abordés lors d’une première journée (mai 2008), elle devrait permettre, en s’appuyant sur l’approche diachronique de plusieurs études de cas, d’interroger dans l’historicité des pratiques d’écriture l’historicité des figures du soi, à la charnière du « je », du « moi », et de la société. L’écriture est-elle un outil conscient et légitime de l’affirmation du sujet ? Quel est ce sujet qui se construit dans les formes socialement et historiquement différenciées d’une appropriation personnelle de l’écriture ?


PROGRAMME

Sylvie MOUYSSET, Laboratoire Framespa – Université de Toulouse-Le Mirail
Présidence : Maux/mots de l’âme

Isabelle Luciani, UMR Telemme
Introduction

Marie-Clarté Lagrée, Centre Roland Mousnier – Université Paris IV
Écriture versus souffrance : « l’extresme afliction » de Charles Gouyon de la Moussaye (1548-1593)

François-Joseph Ruggiu,Centre Roland Mousnier – Université Paris IV
Un grand dérangement. Autour du journal de Michel Chartier de Lotbinière

Valérie Piétri, C.M.M.C, Université de Nice
« Le réel et son double » : Clitus, une autobiographie douloureuse au siècle des Lumières

Anne CAROL, UMR Telemme
Présidence : Maux/mots du corps

Philip Rieder, Université de Genève
Le patient et le sens de sa maladie : interprétations laïques du mal-être dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle1

Vincent Barras, Université de Genève – IUF
Qu’est-ce qu’écrire sa maladie ? Une perspective historiographique sur les consultations épistolaires


Dans les mots, hors des maux

Catherine Atlan, CEMAF, Université de Provence
Écriture et (re)construction de soi chez Léopold Sédar Senghor (1906-2001)

Christophe Regina, UMR Telemme
Se délivrer soi-même de la vie. Confession d’un suicidé marseillais au siècle des Lumières