Accueil > Pages d'événement > Séminaire > L’inégalité successorale entre les hommes et les femmes : la Tunisie face à ses contradictions

L’inégalité successorale entre les hommes et les femmes : la Tunisie face à ses contradictions

Séminaire

Date(s) : du 18/05/2017 15 h 00 au 18/05/2017 17 h 00

Lieu : salle Temime

Organisateur(s) / trice(s) à TELEMMe :

Groupe organisateur : [Quinquennal 2012-2017 ] — 2.3 – Genre et transgressions : pratiques, stratégies, représentations dans l’espace euro-méditerranéen (XVIe-XXIe siècles)

Partenaires :

  • IRMC de Tunis

PRÉSENTATION

Les inégalités femmes/hommes en matière d’héritage permettent de revenir sur l’ambivalence du code du statut personnel de 1956 et la coexistence depuis sa promulgation du  réformisme et du conservatisme. En dépit de la constitution du 27 janvier 2014 et de la  ratification par la Tunisie des conventions internationales (notamment la CEDAW), les inégalités socio économiques persistent et se recomposent. La réforme en matière d’héritage permet de mettre à jouer et d’étudier la structuration des résistances  tout en ouvrant sur une analyse des acteurs et discours  porteurs de revendications progressistes. La société civile, les partis politiques et leurs référentiels idéologiques, les intellectuels, les médias et réseaux sociaux ont des positions hétérogènes révélatrices des contradictions qui traversent la Tunisie contemporaine.


PROGRAMME

Monia LACHHEB – Université de la Manouba/IRMC
Introduction

Jinan LIMAM, enseignante – chercheure à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis
L’inégalité successorale entre les hommes et les femmes : la Tunisie face à ses contradictions