Accueil > Pages d'événement > Séminaire > Projection du film « La fenêtre du vent » en avant-première

Projection du film « La fenêtre du vent » en avant-première

Duel de femmes, SaSa, d’après Bayard, 2017. Avec l’aimable autorisation de l’artiste

Séminaire

Date(s) : du 19/11/2020 14 h 00 au 19/11/2020 16 h 00

Lieu : Via Zoom

Organisateur(s) / trice(s) à TELEMMe :

Groupe organisateur : 2.3 – Genre, résistance et innovations sociales dans l’espace euro-méditerranéen en situation de crise(s) – GECRIS


PRÉSENTATION

LA FENÊTRE DU VENT
Un film de Ons KAMOUN

Synopsis
Je sortais d’un film sur la démarche des cinéastes et la création comme un incontournable récit de soi, un moyen d’engagement et de revendication. Ces films, réalisés dans un contexte tunisien de lutte et de crise, portaient un regard sensible et pourtant spontané sur le genre. Leur réception par la société des chercheurs en sciences humaines m’a alors ouvert les yeux sur l’importance de chaque production artistique ou scientifique autour de la question. Chaque témoignage, chaque image-son, chaque texte, est une promesse… une parole que je m’aventure, à mon tour, à recueillir… à retenir. Le colloque ALTERGEMED- Altérités et résistances à l’épreuve du genre en Méditerranée qui s’est déroulé à Aix-en-Provence et Marseille en 2019 a été pour moi l’occasion d’une précieuse rencontre avec deux producteurs de la pensée : les artistes et les scientifiques. Au cours de l’un des moments intenses de recueillement, un chercheur me raconte l’histoire de « la fenêtre du vent » : une ouverture dans un reste de mur à travers laquelle des femmes kabyles pouvaient, dans le passé, communiquer symboliquement avec l’ailleurs, là où leurs absents sont contraints à l’exil. Le vent, communément langue de la mort, délivre désormais du trauma en murmurant des signes. Cette fenêtre-parloir qui déliait les langues aidait à résister. Je fais instantanément le parallèle et la symbolique m’est révélée. Je me saisis du filmage comme d’un dispositif semblable et invite ces chercheurs de vérités à venir parler. Le résultat atteste curieusement de la recherche comme « un incontournable récit de soi, un moyen d’engagement et de revendication ».


PROGRAMME

Ons Kamoun, réalisatrice (IRMC)
Projection du film  » La fenêtre du vent » en avant-première. Film de recherche sur le colloque ALTERGEMED